Page 1 sur 1

Quelques erreurs à éviter

Publié : 08 février 2020, 08:09
par Paotr Kleder
QUELQUES MOTS ET EXPRESSIONS
Certains mots et expressions subissent des abus de langage qu’il vaut mieux éviter Karantez: Les expressions “koueza e karantez” ou “ Ober ar garantez “ sont des gallicismes qu’il serait bon de remplacer par les suivants:
Ar garantez a oa deuet dezo.
Ar garantez a oa savet kenetrezo.
Boked ar garantez a oa digoret kenetrezo.
Joa o-doa an eil evid egile.
Da garoud a ran
Me am-eus joa ouzit.
Joa o-doa an eil e-keñver egile.
Gounit kalon eun den.
Evid ar pez a zell ouz al lavarenn: “ober ar garantez “ (!!!!)
Ober gwele gand eur plah - Ober gwele gand eur paotr
C’hoari ar vaouez.
Kousked gand eur plah - gand eur paotr.
Planta pour (forniquer)
Sur ce dernier point il est préférable d’utiliser: Ficha ar gwele - Dresa ar gwele - que le gallicisme “ Ober ar gwele “.
Le verbe Koueza:
Quand il s’agit de tomber sur une partie de soi-même il est préférable d’utiliser le verbe
Mond:
Eet eo war e gof: Il est tombé sur le ventre.
Eet eo war e benn en dour: Ils est tombé la tête la premiére dans l’eau. Kouezet eo a-stok e gof war al leur. ( Chute sur un “extérieur” )

Les verbes Mond et Diskenn: un gallicisme classique consiste à faire “bouger des immobiles”
Exemple: La route qui passe devant chez moi va à Paris.
Une translittérations de cette phrase conduirait à trans former la route en tapis roulant.
Il conviendra donc de corriger en breton: An hent a zo ( et non point “tremen “ dirag va zi a gas (et non point” a ya “ ) da Bariz.
Mont a ran gand an aod - Mont a ran gand an hent - Diskenn a ran gand ar skalierou - Pignad a ran gand ar skalierou.
Eun hent war ziribin (et non point “ o tiskenn “.) Eun hent war-zinao (et non point “ o sevel “) Pouez traon a zo gand an hent.
Sao-diskenn a zo gand an hent.
Cependant on trouve aussi des immobiles “en mouvement” mais sans forme progressive: Ar wenojenn a ya war he fenn
Setu: Il conviendrait de ne pas l’utiliser comme le mot français “ Voila, voila! “ mais toujours accompagné de amañ ou de aze. Et surtout éviter d’employer des chapelets de “Ya setu “;
Setu perag: Il vaudrait mieux utiliser: Abalamour da-ze L’adresse postale: Elle est à rédiger comme suit:
Da Fanch Simon 25 Straed ar vilin Ploueskad - 29. 430 ou:
D’an dimezell Soubigou Katell 15 straed ar vilin
Ploueskad - 29.430
Les mots Itron et Aotrou sont à proscrire sur une enveloppe.
Hag-all: Cette expression est l’équivalent de” y compris” qui clôture une liste généralisée:
Diskaret e oa bet an tour gand an avel, killog hag all:
Le clocher avait été abattu par le vent, y compris le coq.
E Brest ez eus poullou braz hag a hell reseo enno ar batimanchou brasañ, tankerien hag - all: A Brest il ya de grandes formes de radoub capables de recevoir d’énormes bâtiments, pétroliers géants compris.
Toud an dud a oa eet d’ar fest-noz, touristed hag- all: Tout le monde s’était rendu au fest- noz, y compris les touristes.
- Ar vatimant a zo eet da beñse, tud hag all: Le bâtiment s’est perdu corps et biens.
- Te a gav dit e tebrim da leue krohenn hag all? E vleo a stanko toull or gouzoug.
- E-kichen Roazon or-boa poazet krohenn, bleo hag all eun ejen en e bez pikol.
Hag eur wech-all on-eus debret eun ebeul bloaz, poazet ganeom krohenn hag all evel ejenn Roazon. ( Emgann Kergidu - Pages 306 et 307 de l’édition originale. )
On évitera donc d’utiliser “hag-all “ comme eun “ ect “ breton et surtout de le répéter plusieurs fois.....
Quelques exemples de listes inachevées:
Amañ e kaver danvez dillad, mezer ha kotoñs; voulouz ha gloan, danteléz ha seiz, nilon hame‘oarme!
E-leiz a japéliou a gaver e Moelan: Sant Filibert, Sant Pér, Sant Gwenael, Sant Kado ha re all c’hoaz.
Ganto e oa fuziliou, ferc’hier, heskennou-prad ha kement tra a c’helle terri o fenn d’ar Republikaned.
En he zi eh en em vode skrivagnerien vraz Bro-hall an amzer-ze evel Chateaubriant, Sainte Beuve, An itron de Stael hag arzourien all.
Banne: Les expressions: Paka eur banne - Eva eur banne sont préférables au gallicisme: “Kemer eur banne”
Dizoloi: Ce verbe est à utiliser dans son sens strict: Découvrir une chose couverte. Feiz! Va-unan biken ne vijen bet deuet a-benn da zizolei eur chapel ken

kuzet.
Mogeriou a zo bet dizoloet ivez gand ar furcherien ar pez a ziskouez e oa stank an tiez eno gwechall.
Mais: Greet em-eus anaoudegez gand ar vro ( au lieu de dizoloet em-eus...)
Dizolei unan bennag beteg an neudenn sonna: Découvrir les pensées secrétes de quelqu’ un.
Klemm: Sevel klemm ouz unan bennag ( et non point le gallicisme: Dougen )