Page 1 sur 1

Les préposition - 1 - V.Favé

Publié : 08 février 2020, 13:24
par Paotr Kleder
3
CHAPITRE 1 - LES PREPOSITIONS
Les prépositions représentent pour nous une des richesses de notre langue bretonne. Les déclinaisons ont depuis longtemps disparu, mais avec l'emploi des prépositions, nous en avons l'équivalent.
Distinguons tout d'abord la préposition de l'adverbe ou de la conjugaison. L'adverbe est un mot invariable qui vient préciser ou modifier le sens du mot qu'il affecte.
- Qu'il s'agisse d'un verbe:
Debri c'hoaz a vefe re: Manger davantage ce serait trop.
Neuze ez eas kuit: Alors il s'en alla. - Qu'il s'agisse d'un adjectif:
Klañv mad eo bet: Il a été bien malade.
Braz a-walh eo: Il est assez grand. - Qu'il s'agisse d'un adverbe
Kana mad tre a ra: Il chante très bien.
Abred kenañ ema: Il est de très bonne heure. - Qu'il s’agisse d'une préposition:
Dioustu goude ar barr-amzer: Aussitôt après la tempête
A-haoliad war e varh: A califourchon sur son cheval.
L'adverbe a un sens à lui tout seul, s'il n'a pas de complément. La
préposition a toujours un complément: da-houde (adverbe) - goude koan (préposition).
Quand le complément est un pronom personnel, certaines prépositions se déclinent avec une terminaison spéciale pour chaque personne.
Prenons la préposition DIRAG. On dira:
Dirag an ti: Devant la maison. Dirazon: Devant moi. Dirazout: Devant toi.
Dirazañ: Devant lui.
Dirazi: Devant elle. Dirazom: Devant nous. Dirazoh: Devant vous. Dirazo: Devant eux.
Dirazor: Devant soi-même (réfléchi).
Kerz araog da vreur (préposition): Marche devant ton frère.
Da vreur a zo eet araog (adverbe): Ton frère est allé devant (ou avant).
La préposition est un mot qui vient unir d'autres mots, le second venant le préciser, compléter le sens du premier.
Ar zoubenn a zo war an daol: La soupe est sur la table. On précise l'endroit où se trouve la soupe.
Goude lein ez aim d'ar park: Après le repas nous irons au champ. On précise le temps: Ce sera après le repas.
Ar glaou a zeu euz an douar: Le charbon vient de la terre. On précise l'origine.
4
Araog ar zul ema ar zadorn: Le samedi tombe avant le dimanche.
Mais:
Ar zul araog e oan eet e kér (adverbe): Le dimanche avant j'étais allé en
ville.
Eet eo araozon (préposition): Il est allé devant moi (ou avant moi). Em raog ema (adverbe): Il est avant (ou devant moi).
La préposition est un mot qui marque l'union, l'alternative, l'opposition ou la conséquence.
Va zad ha va mamm. An tre pe al lano.
An ti avad a zo koz. Me a yelo eta.
La conjonction introduit les prépositions subordonnées et les relie à la principale.
Kavoud a ree dezañ ez oam deuet: Il croyait que nous étions venus. Ma karez ez in d'az kweled: Si tu veux, j'irai te voir.
Pa vo brao an amzer: Quand le temps sera beau.
Des développements et des précisions à l'étude des propositions subordonnées:
Souvent, la préposition n'est qu'un adverbe suivi d'un complément: Araog - Araog ar glao.
Il y a des prépositions proprement dites, et les "locutions prépositives" sont très nombreuses et permettent justement d'exprimer avec finesse les nuances de la pensée.
E-tal ar poull: Sur les bords du lavoir.
Mond a rin war e arbenn (ou en arbenn dezañ): J'irai au-devant de lui. Bleuniou a zo endro d'an ti: Il y a des fleurs autour de la maison. Mond a-eneb da red an dour: Aller à contre-courant.
Comme il y a des locutions adverbiales:
Dre zu-mañ ema ar hiz: Dans notre région c'est la coutume.
Yen eo er-mêz: Il fait froid dehors.
Les prépositions avec le suffixe SE (muté en ze)deviennent des adverbes. Goude-ze ez in: Après, j'irai.
Evel-se ema kont: Il en est ainsi.
Ablamour da-ze: C'est pourquoi.
Kenta-ze: En conséquense.
Gwell a-ze: Tant mieux.
Gwaz a-ze: Tant pis.
Evid-se: (adverbe enclitique): Mais
N'emaom ket en hañv evid-se: Nous n'étions pas encore en été.
Pour dire "pour cela", mieux vaut écrire Evid an dra-ze, pour ne pas confondre. Dand ce cas le breton a influencé le français parlé de chez nous.
On dira: "Moi je n'irai pas pour ça" mais "Moi je n'irai pas". En Haute-Bretagne, on garde la mais en le plaçant enclitique, comme en breton; et on dira: "Je n'irai pas, mais".

L'utilisation des prépositions donne une mine d'expressions qu'on verra dans l'étude de chaque préposition.