Râl e gad du

La langue bretonne
Julien
Messages : 224
Inscription : 08 février 2014, 12:51

Râl e gad du

Message par Julien »

Klevet 'ma se gant Céline Jaguin ur wezh :

"Min 'uz ar bal, an eost 'uz ar valc'h ha ral eo gad du." ("gad" 'ma skrivet, techet 'oan da verkañ "ar c'had" bepred met 'barzh ar pezh 'meus kavet 'barzh ul levr n'eo ket bet merket "had" ivez met "gad", lakaet 'meus se 'ba traoñ ar bajenn)
Lâret 'na din penaos 'na klevet se gant ur poatr deus e noad pa 'na daouzek vloaz apeupre...

Kavet 'meus se 'barzh al levr Le cheval d'orgueil (Marc'h al loc'h) an hini 'zo skrivet e galleg :

"Pour le moment, je guette ses moindres paroles, je tâche de les garder dans ma tête. C'est possible parce qu'il répète souvent les mêmes. Il le fait exprès, bien sûr. [...] Je fais mes sept possibles pour répéter cette incantation. Je n'y arrive pas, je mélange les syllabes. Je m'énerve. Une autre fois vous y arriverez, dit Alain Le Goff. Ne vous pressez pas. Nous allons essayer autre chose.

Karr uz men (Char use pierre)
Men ur karr (Pierre use char).

Voilà qui est difficile n'est-ce pas ! Doucement, il m'explique. La prochaine charrette que je verrai cahoter sur la route, je la suivrai dans les ornières pour vérifier le phénomène. Ou alors il dira :

To ti pa ri (Couvre maison quand tu bâtis)
Ne lez disto ti (Ne la laisse pas sans toit).

Je ne suis pas assez bête pour ne pas me rendre compte que cette façon de parler évite le bavardage et fournit des comprimés de sagesse quand on prend son temps pour digérer le contenu et d'abord pour bien former les mots et les séparer les uns des autres.

Mes petits camarades connaissent aussi de ces formules. Nous les échangeons entre nous : had pe lez dihad (sème ou laisse sans semer), râl e gad du - (rare est un lièvre noir) et une demi-douzaine d'autres."

('ba ar pajennoù 72 ha 73)

N'on ket hag-eñ ar poatr, an hini Céline 'na anavezet, 'na ket mesket daou dra aze peogwir daou dra vat 'zo welloc'h evit unan !
Répondre