Brezhoneg Bro-Vear

En em wiskañEn em vravaatAr c'hoef

Ar c'hoef

ampich anezhe da vont gant an avel

['hɑ̃mpiʃ nɛ: dɔ̃:n gɑ̃n 'nɑwəl]

les empêcher de se faire emporter par le vent [filet sur les cheveux]

Roje Dollo, 1932, Bear (dastumet gant Tangi)

e lakent se war o fenn, kuit dezhe da... dezhe da vezañ... chom brav, kuit dezhe da vont gant an avel

[’lɑkɛɲ ze war o vɛn kwit tɛ: də dɛ: də ’veɑ̃ ʃom brɑw kwit tɛ: də vɔ̃n gɑ̃n ’nɑwəl]

ils mettaient ça sur leur tête, pour ne pas... pour qu'ils soient... restent beaux, pour ne pas qu'ils s'envolent avec le vent [filet sur les cheveux]

Lusien Karluer, 1928, Bear (dastumet gant Tangi)

goude ec'h ae da goefañ an dud

['gu:de hɛ də 'gwɛfɑ̃ ndyt]

après elle allait coiffer les gens

Roje Dollo, 1932, Bear (dastumet gant Tangi)

koefañ an dud a rae ivez, koaferez e oa

['kwɛfɑ̃ ndyd rɛ ije kwa'fe:rəz wa]

elle coiffait les gens aussi, elle était coiffeuse

Roje Dollo, 1932, Bear (dastumet gant Tangi)

ar c'hoefoù

['hwɛfo]

les coiffes

Roje Dollo, 1932, Bear (dastumet gant Tangi)

ha neuze e veze graet ampez, ampez a veze laket

[a 'nœe viʒe gwɛd 'ɑ̃mpəs 'ɑ̃mpəz viʒe 'lɑkət]

et alors on faisait de l'amidon, on mettait de l'amidon [sur les coiffes]

Roje Dollo, 1932, Bear (dastumet gant Tangi)

hag a-wechoù e lakent o c'hoefoù

[a 'we:ʒo 'lɑkɛɲ o 'hwɛfo]

et parfois elles mettaient leurs coiffes

Roje Dollo, 1932, Bear (dastumet gant Tangi)

deus ar c'hoef e veze sellet hag-eñ e veze feret mat

[dəz hwɛf viʒe 'zɛləd a'gɛ̃ viʒe 'fɛ:rə mɑ:t]

on regardait la coiffe pour voir si elle était bien repassée

Roje Dollo, 1932, Bear (dastumet gant Tangi)

ma mamm 'na lakeet, ken preset e oa, lakeet he c'hoef a-dreuz

[ma vɑ̃m na la'keɛt ken 'pre̞sə wa 'ije la'keɛd i gwɛf drœ:s]

ma mère avait mis, tellement elle était pressée, mis sa coiffe de travers

Ifig Raoul, 1933, Bear (dastumet gant Tangi)

Homañ a doug ar c'hoef bras evit ar seremonioù hag a doug ar c'hoef bihan evit an oferenn sul : an oferenn beure evit tud ar gêr hag an oferenn bred evit ar reoù all.

Homan doug hwéf bras wit sérémoniyo a doug hwéf bieun wit novèrn zul : novèrn beuré wit tud gêr a novèr-n brét wit réw al.

[’homã du:g hwef 'bʁas wit seʁemo’nijo a dug hwef 'bi:ən wid no’vɛʁn 'zyl] - no'vɛʁn ’bø:ʁe wit tyd gɛ:ʁ a novɛʁn’bʁet wit ʁew 'al]

Celle-ci porte la grande coiffe pour les cérémonies et porte la petite coiffe pour la messe du dimanche : la messe matinale [7h-7h30] pour les gens de garde et la messe [10h30-11h] pour les autres.

Plac'h, 1934, Bear (dastumet gant Julien)

ne oant ket kontant o welet ar c'hoefoù o vont kuit

[wɑ̃ɲ cə 'kɔ̃ntɑ̃n 'wɛ:lət 'kwɛfo vɔ̃n kwit]

ils n'étaient pas content de voir les coiffes disparaître

Roje Dollo, 1932, Bear (dastumet gant Tangi)

e lake he c'hoef bras

['lɑke i hwef'bʁɑ:s]

elle mettait sa grande coiffe

Roje Dollo, 1932, Bear (dastumet gant Tangi)